Les cinquantenaires et plus

Un grand nombre de lesbiennes de cette tranche d’âge vit en couple.
Des problèmes de libido peuvent s’observer comme chez tous les couples qui vivent ensemble depuis longtemps. Le désir peut ne pas être symétrique notamment si l’une d’entre elles a eu une maladie grave qui l’a touchée dans sa féminité et qu’elle se sent moins désirable. En parler au sein de son couple n’est pas simple. Pouvoir en parler avec son médecin devrait être possible.

C’est le moment pour certaines femmes de vivre une homosexualité après un long vécu hétérosexuel. Si pour certaines ce passage se fait sans trop de difficultés, il peut aussi être difficile à vivre et amener des comportements à risques amplifiés par le rejet familial.
La solidité des réseaux amicaux joue un rôle important dans le bien vivre de cette période de la vie.

La fréquence des cancers du sein est particulièrement élevée chez les femmes homosexuelles, qui pour la plupart n’ont pas eu d’enfant. Il faut donc insister sur l’intérêt d’un dépistage mammaire. Les problèmes de la prise en charge de la ménopause doivent aussi prendre en compte ce risque souvent accru.


<<< retour




















"Après une très longue vie hétérosexuelle avec un mari et deux enfants, je vis enfin mon homosexualité. Les rencontres que je fais aujourd'hui ne sont pas très sérieuses, et je ne sais pas exactement quels sont les risques que je prends?" (Martine)